île du petit maroc - saint-nazaire
Le Village Solidaire

Vous le savez, notre festival trouve aussi son encrage dans le partage, le vivre ensemble, la diversité culturelle, sociale et humaine. Et les projets collaboratifs et associatifs qui s’impliquent dans la citoyenneté, l’écologie, l’humanisme… trouvent légitimement toute leur place chez nous !

Voici les associations/collectifs qui nous accompagneront cette année.

N’hésitez pas à leur rendre visite de temps à autre, entre deux concerts, pour échanger, rencontrer ou même débattre ! Ils vous accueilleront avec bienveillance et un beau sourire !

Associations présentes : 

MÉDECINS SANS FRONTIÈRES : Pour sa première participation au festival, Médecins Sans Frontières investit un conteneur pour proposer aux festivaliers l’exposition : UN T-SHIRT, UN COMBAT : Entrez dans la peau de MSF. Créée à l’occasion des 50 ans de MSF en 2021, cette exposition revient au travers de t-shirts emblématiques qui représentent les moments forts qui ont marqué l’histoire de l’organisation : le prix Nobel de la paix qui a servi de tribune pour dénoncer le massacre des civils en Tchétchénie, la lutte contre les épidémies, la campagne pour l’accès aux trithérapies avec Nelson Mandela ou encore les entraves que nous rencontrons dans nos activités de soutien aux personnes migrantes.
Une équipe de volontaires engagés sur le terrain sera par ailleurs présente pour partager ses expériences et échanger avec le public. Des projections de documentaires seront également organisées pour poursuivre la découverte des actions de MSF.

SEA SHEPHERD

SOS Méditerranée

B.à.S.E

Sortir du Nucléaire

Au bonheur des bennes

Poisson Pilote

Poisson Pilote est un espace ludique pensé pour les tou.te.s jeunes festivalier.e.s

Imaginé et animé par Les Escales, la Maison de quartier de Méan Penhoët, la Ludothèque et Le Jok’Cœur, ce « micro festival » dans le festival permet aux plus jeunes de profiter d’une expérience unique, entre concerts, animations et divertissements.

Les festivaliers, petits et grands, peuvent venir se reposer les oreilles et profiter à loisir des différentes activités proposées au Poisson Pilote !

> Jeux proposés par la ludothèque de Saint-Nazaire (jeux surdimensionnés, jeux d’adresse et de société, un espace de jeux de construction)
> Ateliers
> Espace détente pour les parents, bar à grenadine et à bonbons
> Un spectacle jeune public hip-hop Boum Bap, organisé par la Cie S
> Restitution de l’atelier percussion Escalado « Terre Inconnue » le vendredi 29 juillet à 18h

Placé à proximité de la Plage, Poisson Pilote vous attend pour des moments ludiques en famille !

Horaires

Les 29, 30 et 31 juillet : 17h30 – 00h

 

PolicedesEmotions

La Route des Oubliés

Une exposition entre peintures et photographies 

Cette exposition de gravures, peintures et photos évoque en filigrane les souffrances endurées par ceux qui fuient, qui cherchent un abri, un refuge, le temps de se reconstruire.
Cette exposition est dédiée à :
> Ceux qui arpentent des villes et des pays, qui franchissent des mers et des montagnes dans l’espoir de trouver un chemin à la recherche de leurs vies perdues. Ceux qui trouvèrent des forces pour fuir, pour fuir jusqu’à la captivité.
> Ceux qu’on ne voit pas, qu’on ne veut pas voir et qui nous disent, muets dans nos rues, que « le monde est très petit quand on ne sait pas où aller » et que nous pourrions, nous aussi, devenir des Oubliés.

Mais aurons-nous leur ténacité et leur courage ? L’objectif principal de l’exposition est d’amener les visiteurs à des échanges avec les artistes et entre eux, et surtout à s’interroger individuellement sur leur capacité d’humanisme et de générosité. Cependant, malgré la gravité du thème, l’exposition est et reste un projet artistique pour nous éclairer sur notre humanité, le sens dans lequel va le monde et tout ce qui peut, à tout moment, percuter nos vies, celles d’ici et d’ailleurs !

Des artistes engagés

C’est la complémentarité des travaux artistiques de Samy Abesdris (Gravures) et Thibault Vandermersch (Photos) qui les a conduit à réunir leurs œuvres pour témoigner, chacun à sa manière, leur solidarité avec ceux qui ont tout perdu et qui aimeraient tant reconstruire une nouvelle vie.

L’exposition, de par son ampleur, nécessite un lieu de grande dimension. Un lieu que les festivaliers pourront retrouver à proximité de la scène Espadon, pour y découvrir :
– Des gravures et des peintures de Samy Abesdris qui ont nécessité 3 années de création
– Des photos de Thibault Vandermersch , prises pendant plusieurs années dans la jungle de Calais
– Un hommage visuel et musical, rendu aux ONG qui portent secours aux migrants naufragés en mer
– Un hommage à la Philosophe et Journaliste Hannah Arendt qui déjà en 1943 traitait de cette question devant l’assemblée générale de la Société des Nations (ex ONU)

Nakeye

EN PARTENARIAT AVEC LE FESTIVAL CHILIEN DESIERTO SONORO

Nakeye n’est pas un inconnu des Escales ! Depuis 2015, année consacrée en partie au Chili, il nous rend visite régulièrement ! Originaire d’Iquique, Nakeye est devenu l’un des dj’s les plus reconnus de la scène musicale urbaine chilienne au début des années 2000. Avec un groupe d’artistes, d’architectes et de financeurs, il a fondé le collectif Nomadesert, donnant vie en 2014 au festival expérimental Desierto Sonoro, qui mêle différentes disciplines artistiques, musicales, scéniques et audiovisuelles, toutes axées sur la richesse culturelle du désert d’Atacama, territoire de la région de Tarapacá. En 2016, avec Ukuku Selectah et Mc Order, il a formé Frente Tunupa, un groupe qui s’est distingué par sa musique hybride électro-andine, se promenant confortablement entre breakbeats d’avant-garde et musique électronique, sans jamais oublier ses racines latines.

Programmé en partenariat avec le Festival Desierto Sonoro (Chili), un festival expérimental qui mixe territoire, architecture, identité, mémoire, musique électronique et andine, arts du spectacle et arts numériques.

Wu-Lu

Originaire du sud de Londres, le créatif producteur et multi-instrumentiste Miles Romans-Hopcraft, alias Wu-Lu, est un défi pour les ayatollahs du classement. Venu du skateboard, le musicien trace une trajectoire téméraire qui passe par le rock underground, l’abstract punk, le jazz lo-fi, le grunge indolent, le hip hop brumeux… Résistant aux genres mais perméable au changement que vit sa communauté de Brixton, Wu-Lu, qui enseigne la production musicale auprès des personnes issues de milieux difficiles, se fait le porte-voix rageur des oubliés de la gentrification.

Turkana

EN PARTENARIAT AVEC LE FESTIVAL OUGANDAIS NYEGE NYEGE

DJ et productrice, Turkana livre une techno qui tabasse ! Anita Kevin est une artiste sud-soudanaise qui a grandi dans un camp de réfugiés à Kakuma, dans la région de Turkana au Kenya. C’est de cet endroit qu’elle tient son nom de scène. D’abord fascinée par la mode, elle reçoit une invitation pour participer à un workshop organisé par la structure Femme Electronic, sous l’impulsion de l’Ougandaise DJ Rachael. Aujourd’hui, elles forment le crew 4manysisters, en plus de Decay et Hibotep. Avec talent et humilité, elles défendent la place des femmes africaines dans la musique électronique, sans même passer par la case mainstream. Turkana rejoint le collectif Anti-Mass et trouve rapidement sa place au sein de l’incontournable Nyege Nyege Festival. À travers un style « hard dance » où s’entrechoquent techno viscérale et sons expérimentaux africains, Turkana, qui aime attaquer le dancefloor sans compromis mais toujours avec férocité et grâce, a définitivement rejoint le gang des figures undergrounds de Kampala (Capitale de l’Ouganda).

Programmé en partenariat avec le Nyege Nyege Festival (Ouganda). Haut-lieu de l’avant-garde des musiques électroniques, Nyege Nyege est à la fois label, incubateur et organisateur d’un des festivals les plus excitants du continent africain.

Steph Strings

EN PARTENARIAT AVEC LE FESTIVAL AUSTRALIEN NYE ON THE HILL

Steph Strings est une musicienne auteur-compositeur-interprète de la scène émergente de Melbourne et qui commence à s’imposer sur la nouvelle scène australienne. Steph est non seulement une guitariste exceptionnellement douée dont la technique et la dextérité impressionnent, mais elle a également la rare capacité à raconter multitudes d’histoires à travers sa musique, largement influencée par John Butler Trio, Tash Sultana et Ziggy Alberts. Le style musical de Steph Strings s’inscrit dans la lignée des bluesmen australiens, entre folk, blues celtique et fingerstyle.
Steph Strings se produira pour la première fois sur la scène internationale après avoir été invitée par le festival Les Escales.

Programmé en partenariat avec le NYE on the hill (Australie), festival de musique situé dans l’État de Victoria, à deux heures de Melbourne, qui programme des artistes de la scène musicale émergente dans tous les styles musicaux.

 

Boum Bap

Compagnie S – Julie Ollivier
Spectacle Jeune public

Boule à facettes, mur de vinyles, paillettes et casquettes : la Boum est prête !
Bienvenue sur le Dancefloor pour partager avec les danseurs et musiciens, l’univers de la culture hip hop. Au programme, un spectacle qui nous entraîne dans l’histoire de cette culture pluridisciplinaire, partie des rues du New-York dans les années 70 et qui continue à se déployer dans le monde.
Julie Ollivier, chorégraphe de la Compagnie S, développe un travail à la croisée des esthétiques hip hop et contemporaines avec une attention toute particulière portée au son en direct. Avec Julien Barrault, Dj fasciné par la culture hip hop et Jérôme Le breton, danseur bboy nantais, la rencontre est une évidence. Ils créent ensemble ce spectacle participatif qui permet aux enfants de s’approprier les pas emblématiques de la danse hip hop, tout en découvrant de façon ludique une sélection musicale qui revisite les racines du mouvement Rap.
En avant pour une battle endiablée dans le « cercle » rituel de la danse hip-hop ou la « Soul Train ». Energie, partage et bonne humeur sont au rendez-vous !

KABEAUSHÉ

EN PARTENARIAT AVEC LE FESTIVAL OUGANDAIS NYEGE NYEGE

Inspiré dans le désordre par Prince, Marilyn Monroe, Grace Jones, Michael Jackson et Tyler, The Creator, KABEAUSHÉ crée un son et un univers qui lui est propre, un projet atypique imprégné de sensibilités pop et R’n’B. Une pop futuriste d’ailleurs serait probablement la meilleure façon de décrire sa musique, tel un oiseau rare dans le paysage musical africain. À la fois concert et performance, KABEAUSHÉ est un projet hybride développé pendant des mois à Kampala avec une équipe ultra créative, qui n’est pas sans nous rappeler un certain Mykki Blanco à ses débuts. L’artiste aime bousculer les codes et entraîner le public dans une frénésie de danse hypnotique pour mieux l’embarquer dans son monde, un monde qui n’appartient qu’à lui !
La sortie du 1er album de Kabeaushé est prévue pour l’été 2022.

Programmé en partenariat avec le Nyege Nyege Festival (Ouganda). Haut-lieu de l’avant-garde des musiques électroniques, Nyege Nyege est à la fois label, incubateur et organisateur d’un des festivals les plus excitants du continent africain.

Green Line Marching Band

Né en 2019 au plus près de la ligne verte du Voyage à Nantes et de La Nuit du VAN, Green Line Marching Band est aujourd’hui la fanfare attitrée de cet événement marathon et populaire. Mais attention, ici, le terme fanfare n’est pas à entendre dans son sens traditionnel. Non, Green Line Marching Band, groupe mobile et entièrement autonome, dépoussière le genre tout en malice et en puissance sonore.
Articulé autour des « guitare-basse-batterie-clavier-chant », Green Line Marching Band est constitué du meilleur de la scène rock nantaise contemporaine. Dès que le tocsin de la fête à l’air libre sonne, les membres de Von Pariahs, French Cowboy, BL2OM, Blond, Neil Young ou encore Albinos Congos serrent les rangs et ne forment plus qu’un. Au fil d’une déambulation au long cours, le régiment électrique et costumé ainsi formé s’amuse à reprendre des standards connus – Heroes de David Bowie, Hey Ya d’Outkast, Bitter Sweet Symphony de The Verve… L’important pour le public n’est pas de connaître ou reconnaître tel ou tel tube, mais bel et bien de marcher dans les pas d’une fanfare aussi folle que surprenante.
Alors let’s go : toutes et tous en désordre de marche maintenant !

 

Hit La Rosa

EN PARTENARIAT AVEC LE FESTIVAL PÉRUVIEN SELVAMONOS

Hit La Rosa est un groupe péruvien de la scène indé de Lima qui mixe musiques tropicale et psychédélique à la perfection, inspirée notamment de la cumbia péruvienne. Les sons du folklore du Pérou, les musiques cubaines, caribéennes ou encore brésiliennes imprègnent leurs sons où la musique électronique et les instruments traditionnels se marient à merveille. Un son ultra contemporain qui flirte souvent avec les sonorités psychédéliques pour rendre hommage à toutes les musiques sud-américaines !
En 2021, le groupe a fait partie de l’affiche du Global Fest, le plus grand festival de musique du monde à New York. En novembre 2021, ils ont sorti leur deuxième album studio, « Ceres Entrópicos » et partent pour leur première tournée américaine de 4 semaines en Juin 2022.

Programmé en partenariat avec le Festival Selvámonos (Pérou), un événement né presque par hasard en 2009 suite à l’initiative d’un groupe d’étudiants passionnés de voyage et de musique. Le festival se déroule à Oxapampa, une ville à l’orée de la forêt amazonienne péruvienne.

 

Bohemian Betyars

EN PARTENARIAT AVEC LE FESTIVAL HONGROIS SZIGET

Bohem : personnes menant un style de vie non conventionnel, vivant avec un optimisme léger et spontané !
Betyár : bandits de grands chemins, hors-la-loi au 18 et 19e siècle ; plus tard, personnages légendaires luttant pour la justice sociale ; aujourd’hui, jeunes marginaux, suivant leur propre voie.
Formé en 2009, Bohemian Betyars se décrit comme un groupe de speed-folk freak-punk, qui s’amuse à déjouer tous les codes de la musique balkanique, en mixant du punk rock, du ska bondissant, du psychédélique, le tout épicé de musique trad hongroise et tziganes.
De la mer Baltique à l’océan Atlantique, ce groupe explosif et déjanté n’a qu’un seul mot d’ordre : embarquer le public dans leurs délires musicaux et électriser les festivaliers comme jamais ! Promis, ça va pogoter sévère !

Programmé en partenariat avec le Sziget Festival (Hongrie), fondé en 1993 à Budapest. Le festival a lieu chaque année dans le 3e arrondissement de Budapest sur l’île d’Óbuda, au bord du Danube.

 

Eli Escobar

Eli Escobar est le DJ New-Yorkais par excellence ! Cela fait maintenant deux décennies qu’il embrase la vie nocturne de Big Apple avec ses sets house iconiques. En 20 ans de carrière, il a signé sur des labels de renommée comme Nervous Records et Razor-N-Tape et a fondé Night People NYC avec son acolyte Blue Jemz. Eli est extrêmement respecté dans le circuit des clubs de la grosse pomme, c’est le boss. Après plus de 20 ans d’amour mutuel pour la ville et sa scène house music, il s’imprègne toujours des sons de l’épicentre du clubbing new yorkais qui ont fortement influencé sa vision musicale et la forme de ses albums.

En 2016, Eli Escobar passait de l’underground à la scène mondiale de la dance music. Son album “Happiness” a marqué le monde entier par son empreinte house/disco sophistiquée. Une chose est claire, au club 360, les accros du dancefloor vont être transportés dans un club New-Yorkais en une fraction de beat, entre les classiques de l’âge d’or d’hier et les hymnes des clubs underground d’aujourd’hui. Inutile de préciser que nous sommes particulièrement fiers de recevoir cet artiste pour les 30 ans des Escales !

Lucie Antunes

Lucie Antunes défend une musique dansante interprétée par des humains, une traversée sensorielle à la découverte de nouvelles matières sonores, grâce au mélange de sons acoustiques, d’objets de récupération et de sons électroniques. Inspirées de la musique répétitive de Steve Reich, les lignes musicales s’enlacent en subtils méandres répétitifs.

À cet univers musical qui joue avec la fine frontière entre musique vivante et musique électronique, vient répondre la création visuelle sur mesure du collectif Scale. Une installation futuriste se déploie autour des musiciens : des bras robotisés lumineux et commandés en temps réel s’animent et interagissent au rythme de la musique live.

OBOY

OBOY raconte que chez lui, à Madagascar, c’est le rap américain qu’on entend sur toutes les ondes. Mais c’est en grandissant en France qu’il découvre le rap français, notamment aux côtés du collectif Way Boto. À 24 ans, l’artiste délivre une vaste palette de flows mélancoliques, entre bluesman de cité qu’il incarne et trap américaine qui l’inspire. Après avoir reçu l’invitation de Jorja Smith ou DBLOCK, OBOY décide de revenir sans featuring pour son deuxième album. Sa singularité de flow, ses punchlines reconnaissables et son sens de la mélodie donnent naissance à un second opus sombre et introspectif, dans lequel OBOY se révèle. Composé par l’équipe de beatmakers du SIDE, « NOCRARI » confirme le succès d’OBOY et le place parmi les artistes les plus attendus de 2022.

Minyo Crusaders

La cumbia venue du Japon !
Minyo Crusaders, c’est d’abord un projet fou et ambitieux porté par dix musiciens, né dans l’esprit du guitariste Katsumi Tanaka en quête d’identité après le tremblement de terre de Tohoku en 2011. Avec l’aide du chanteur Freddie Tsukamoto, il redonne vie aux textes du min’yō, chantés à l’origine dans les villages par des pêcheurs, des charbonniers ou des sumos. Les mélodies et les chansons du quotidien ancrées dans la culture japonaise sont ici revisitées par les rythmes du monde entier, passant entre autres par la biguine, l’afro-funk ou la cumbia, pour un projet musical aussi bien surprenant que passionnant.

TEKE::TEKE

Mettons les choses au(x) (deux) point(s). L’origine du nom Teke::Teke n’a rien à voir avec le fantôme d’une fillette japonaise qui se serait fait coupée en deux par un train, comme on peut le lire sur la Toile. Les membres de ce groupe montréalais ont d’abord voulu rendre hommage au mouvement « Eleki », (électrique en japonais), référence à la folie pour le surf rock qui s’est abattue sur l’archipel nippon dans les années 1960 et popularisée par l’onomatopée « teketeketeke ». L’étonnant septet incorpore à cet héritage des sonorités psychédéliques voire noise, ainsi qu’une approche théâtrale à travers la personnalité vibrionnante de sa chanteuse japonaise Maya Kuroki. Tarantino peut tourner Kill Bill 3, on a déjà la BO.

La Femme

Groupe pionnier et novateur de la french pop depuis 2010, référence incontournable célébrée ici comme ailleurs, La Femme revient opportunément “Foutre le bordel”, qui est l’un des quinze titres de Paradigmes. En mouvement perpétuel, en effervescence permanente, les quatre comparses évoluent au gré des courants musicaux contemporains.

Leur tropisme pour les mélanges reste intact : psyché, pop, rock, électro, surf, new wave 80’s ou chanson 60’s, La Femme prouve qu’elle reste au sommet d’une nouvelle vague française dont on ne compte plus les enfants ! Sous influences multiples (Kraftwerk, Taxi Girl, Velvet Underground, Elli & Jacno…) La Femme, généreuse et accueillante, vous tend sa main et si vous la saisissez, ce sera peut-être le frisson de votre vie !

Clara Luciani

Ça commence avec un cœur qui bat. Une pulsation familière, le rythme même de la vie. Ce cœur, c’est celui de Clara Luciani, qui donne le titre à son deuxième album.

Récompensée par deux Victoires de la Musique avec son premier opus “Sainte-Victoire”, Clara Luciani continue de défendre avec force ce qui anime les femmes de son temps, et rappelle, dès les premières minutes du disque, que « l’amour ne cogne que le cœur », avant de recommencer à rire, à chanter, à vivre et à danser : c’est le sursaut de “Respire encore”, l’espoir qui reste chevillé au corps. Un souffle de vie. Un cœur qui bat, à l’infini.