île du petit maroc - saint-nazaire
Lucas Estrela & Strobo

EN PARTENARIAT AVEC LE FESTIVAL BRÉSILIEN SE RASGUM

LUCAS ESTRELA, jeune guitariste brillant de Belém, compose et produit son projet solo autour de la tecnobrega (musique qui s’inspire des succès populaires brésiliens avec une touche de rock, de pop, de samba et des synthés des années 1980) et la guitarrada.
Son 1er album voit le jour en 2016 et sera vite suivi du second en 2017, qui mixe carimbó, musique électronique et techno-guitarrada déjà présentes dans son premier album. Estrela joue de ses multiples références pour créer un son qui lui est propre et qui combine toutes ses influences : une surf music pimentée de musique brésilienne et de sons eighties !
L’objectif est très simple : exporter la musique actuelle d’Amazonie dans le monde entier. Le succès récent des spectacles à Belém et São Paulo confirme que les soirées en Europe vont être virales !

STROBO est un duo instrumental brésilien formé en 2011 par les musiciens et producteurs Leo Chermont et Arthur Kunz. Leur musique est un melting pot de sons issus de la culture musicale amazonienne et de sonorités très contemporaines qu’il s’agisse de Surf Music, de Hard Rock, de Guitarrada ou de House music. Les guitares de Leo Chemont et la rythmique précise et solide apportée par Arthur Kunz expérimentent tous les espaces de jeux, les interstices où il y a de la place pour inventer ! Mais si le duo cherche à surprendre, il revendique d’abord faire de la musique pour le corps sans jamais oublier de divertir l’esprit. Tous les genres musicaux qui passent à leur portée sont retraités, trafiqués et modelés en musique de danse. C’est ce collectif sans frontières musicales qui sera le dénominateur commun des deux projets présentés aux Escales 2022  et en partenariat avec Se Rasgum : OS AMANTES et le concert présenté avec LUCAS ESTRELA 

Programmé en partenariat avec le Festival Se Rasgum (Brésil). D’une petite salle à un grand festival de musique en Amazonie, Se Rasgum a bien grandi depuis sa naissance en 2003 à Belém. Plus de 1 000 groupes et artistes du Brésil, d’Amazonie et d’autres pays ont été présentés sur les scènes de du festival brésilien.

Strobo

Marina Satti

Révélation grecque étourdissante, Marina Satti est LE diamant qui éblouit l’Europe. Musicienne, productrice et interprète aux multiples facettes, l’artiste innove sans cesse dans sa musique. Entre pop urbaine sans frontière, folk traditionnel balkanique, musique traditionnelle grecque et du Moyen-Orient, elle parcourt le monde pour partager ses expériences musicales et les sons qui la font vibrer.

Marina Satti a conquis le monde en 2017 avec son premier single Mantissa. Après avoir parcouru les scènes et les festivals du monde entier, elle nous présente un nouveau chapitre, dont la première page s’illustre avec son single Pali. Entre patrimoine hellénique, influences hip-hop et sonorités électro, la virtuosité musicale de Marina Satti inspire et éblouit.

Samifati

Entre techno mélodique, percussions ancestrales, boîtes à rythmes et synthétiseurs analogiques, le duo nantais Samifati propose un concert-vidéo sous forme d’immersion sonore et visuelle inspirée de leur périple quasi-initiatique, de l’Egypte à l’Indonésie, en passant par la Corée du Sud, le Pakistan, le Maroc, la Thaïlande, le Burkina Faso et le Bénin… Un road trip imaginé et créé à partir de sons d’ambiances, d’instruments traditionnels, de chants en langues locales associés à des images de rues, de paysages et de scènes de la vie quotidienne ; Un véritable carnet de voyage cosmopolite et ultra vivant ! Un concert immersif où le mapping tient une place prépondérante et dont le violon de Sami est le fil conducteur. C’est dansant, puissant, brut, hypnotique et mélancolique !
En route pour le voyage…

Minyo Crusaders

La cumbia venue du Japon !
Minyo Crusaders, c’est d’abord un projet fou et ambitieux porté par dix musiciens, né dans l’esprit du guitariste Katsumi Tanaka en quête d’identité après le tremblement de terre de Tohoku en 2011. Avec l’aide du chanteur Freddie Tsukamoto, il redonne vie aux textes du min’yō, chantés à l’origine dans les villages par des pêcheurs, des charbonniers ou des sumos. Les mélodies et les chansons du quotidien ancrées dans la culture japonaise sont ici revisitées par les rythmes du monde entier, passant entre autres par la biguine, l’afro-funk ou la cumbia, pour un projet musical aussi bien surprenant que passionnant.

James BKS

D’origine camerounaise, le fils du saxophoniste Manu Dibango, James BKS s’installe aux USA où il compose pour des stars américaines comme Puff Daddy, Ja Rule, T-Pain, Snoop Dogg, Talib Kweli… De retour en France, il décide de créer un nouveau genre de musique afro-électro-hip hop qu’il appelle la New World Music. Signé sur le label de l’acteur Idris Elba, ses productions mêlent désormais percussions africaines, hip hop et mélodies pop pour une musique afro-futuriste entêtante, à l’image de son tube New Breed, avec la rappeuse anglaise Little Simz et la légende américaine Q-Tip (A Tribe Called Quest). Il fait de son héritage une grande inspiration dans ses compositions qui rassemblent guitares maliennes, basses assourdissantes nigériennes, chœurs féminins enjoués et cuivres congolais.

Son premier album « Wolves of Africa » sortira en mars 2022, un projet né de sa longue quête personnelle, artistique et familiale.