île du petit maroc - saint-nazaire
Os Amantes

EN PARTENARIAT AVEC LE FESTIVAL BRÉSILIEN SE RASGUM

Pour ce projet, les artistes de la scène contemporaine brésilienne Jaloo et le duo Strobo s’associent pour former Os Amantes qui a sorti son premier album avec le parrainage de Natura Musical.

Jaloo, icône de la culture pop au Brésil, a conquis la jeunesse brésilienne avec ses sons indie et une techno outrancière. A travers sa musique et sa personnalité très affirmée, Jaloo est très impliqué dans le mouvement queer. Il incite d’ailleurs la jeunesse brésilienne LGBTQ+ à vivre sans peur et au grand jour malgré la pression politique. Le duo Strobo, originaire de Belém, explore les musiques expérimentales sans jamais se couper des musiques populaires pour autant. Des carrières différentes qui ont deux choses en commun : l’authenticité et la musique « Para » dans leur ADN. Une musique qui combine carimbó, merengue et soca, le tout pimenté à la sauce pop eighties. Une relecture musicale entre musiques brésiliennes et influences pop dont les figures Maria Bethânia, Gal Costa et Caetano Veloso en sont les principales inspirations.
Os Amantes, tous originaires de Pará au nord du Brésil, aime bousculer les genres. Si le mouvement tropicália a introduit la guitare électrique dans la musique brésilienne, Os Amantes apporte la guitare paraense, qui combine le carimbó, avec le merengue, la soca… que l’on retrouve dans les titres « Linda » et « Colchão ». Une aventure musicale originale qui revisite tous les genres avec une totale liberté ! Les personnalités des membres du groupe rendent l’aventure encore plus créative et passionnante !

STROBO est un duo instrumental brésilien formé en 2011 par les musiciens et producteurs Leo Chermont et Arthur Kunz. Leur musique est un melting pot de sons issus de la culture musicale amazonienne et de sonorités très contemporaines qu’il s’agisse de Surf Music, de Hard Rock, de Guitarrada ou de House music. Les guitares de Leo Chemont et la rythmique précise et solide apportée par Arthur Kunz expérimentent tous les espaces de jeux, les interstices où il y a de la place pour inventer ! Mais si le duo cherche à surprendre, il revendique d’abord faire de la musique pour le corps sans jamais oublier de divertir l’esprit. Tous les genres musicaux qui passent à leur portée sont retraités, trafiqués et modelés en musique de danse. C’est ce collectif sans frontières musicales qui sera le dénominateur commun des deux projets présentés aux Escales 2022  et en partenariat avec le festival Se Rasgum : OS AMANTES et le concert présenté avec LUCAS ESTRELLA 

Programmé en partenariat avec le Festival Se Rasgum (Brésil). D’une petite salle à un grand festival de musique en Amazonie, Se Rasgum a bien grandi depuis sa naissance en 2003 à Belém. Plus de 1 000 groupes et artistes du Brésil, d’Amazonie et d’autres pays ont été présentés sur les scènes de du festival brésilien.

 

Lucas Estrela & Strobo

EN PARTENARIAT AVEC LE FESTIVAL BRÉSILIEN SE RASGUM

LUCAS ESTRELA, jeune guitariste brillant de Belém, compose et produit son projet solo autour de la tecnobrega (musique qui s’inspire des succès populaires brésiliens avec une touche de rock, de pop, de samba et des synthés des années 1980) et la guitarrada.
Son 1er album voit le jour en 2016 et sera vite suivi du second en 2017, qui mixe carimbó, musique électronique et techno-guitarrada déjà présentes dans son premier album. Estrela joue de ses multiples références pour créer un son qui lui est propre et qui combine toutes ses influences : une surf music pimentée de musique brésilienne et de sons eighties !
L’objectif est très simple : exporter la musique actuelle d’Amazonie dans le monde entier. Le succès récent des spectacles à Belém et São Paulo confirme que les soirées en Europe vont être virales !

STROBO est un duo instrumental brésilien formé en 2011 par les musiciens et producteurs Leo Chermont et Arthur Kunz. Leur musique est un melting pot de sons issus de la culture musicale amazonienne et de sonorités très contemporaines qu’il s’agisse de Surf Music, de Hard Rock, de Guitarrada ou de House music. Les guitares de Leo Chemont et la rythmique précise et solide apportée par Arthur Kunz expérimentent tous les espaces de jeux, les interstices où il y a de la place pour inventer ! Mais si le duo cherche à surprendre, il revendique d’abord faire de la musique pour le corps sans jamais oublier de divertir l’esprit. Tous les genres musicaux qui passent à leur portée sont retraités, trafiqués et modelés en musique de danse. C’est ce collectif sans frontières musicales qui sera le dénominateur commun des deux projets présentés aux Escales 2022  et en partenariat avec Se Rasgum : OS AMANTES et le concert présenté avec LUCAS ESTRELA 

Programmé en partenariat avec le Festival Se Rasgum (Brésil). D’une petite salle à un grand festival de musique en Amazonie, Se Rasgum a bien grandi depuis sa naissance en 2003 à Belém. Plus de 1 000 groupes et artistes du Brésil, d’Amazonie et d’autres pays ont été présentés sur les scènes de du festival brésilien.

Strobo

Steph Strings

EN PARTENARIAT AVEC LE FESTIVAL AUSTRALIEN NYE ON THE HILL

Steph Strings est une musicienne auteur-compositeur-interprète de Melbourne (Australie) qui commence à s’imposer sur la scène musicale australienne. Steph Strings est non seulement une guitariste exceptionnellement douée dont la technique et la dextérité impressionnent, mais elle a également la rare capacité à raconter multitudes d’histoires à travers sa musique, souvent inspirée de sa vie personnelle.

Largement influencée par John Butler Trio, Tash Sultana et Ziggy Alberts, le style musical de Steph Strings s’inscrit dans la lignée des bluesmen australiens, entre folk, blues celtique et fingerstyle.
Ses chansons aux accents folk, parfois très « up tempo », vous embarqueront sans détour dans le bush australien ! Steph Strings se produira pour la première fois en Europe dans le cadre du projet Globe-Trotter initié par le Festival Les Escales.

En partenariat avec le NYE on the Hill (Australie), festival de musique situé dans l’État de Victoria, à deux heures de Melbourne, qui programme prioritairement des artistes de la scène musicale émergente australienne.

 

AySay

EN PARTENARIAT AVEC LA SALLE DANOISE ALICE CPH

AySay incarne à la perfection la diversité et la mixité des cultures qui imprègnent la société danoise actuelle. Le groupe chante en danois, en turc et en kurde et propose une musique métissée, teintée de folk et de pop rock aux accents psychédéliques.
Luna Ersahin, la chanteuse lead, elle-même issue des deux cultures – danoise et kurde – inspire et incarne la musicalité du groupe, entre orient et occident. Sa voix envoûtante est sublimée par le saz et la darbuka, deux instruments traditionnels que l’on retrouve en Turquie et au Kurdistan. Les instruments électroniques, les percussions, les tambours et la guitare apportent une dimension contemporaine aux compositions élégantes et magnétiques d’AySay, à la fois pleines de nostalgie et d’espoir.
Une très jolie découverte musicale pour se transporter dans un pays imaginaire, quelque part entre le nord de l’Europe et le moyen orient !

Programmé en partenariat avec la salle de musiques actuelles ALICE cph (Danemark), un lieu de rencontre pour les oreilles curieuses et les esprits ouverts. ALICE programme des musiques de tous horizons, du folk au jazz/impro, de la musique électronique au métal, de l’avant-garde à l’art sonore.

 

KABEAUSHÉ

EN PARTENARIAT AVEC LE FESTIVAL OUGANDAIS NYEGE NYEGE

Inspiré dans le désordre par Prince, Marilyn Monroe, Grace Jones, Michael Jackson et Tyler, The Creator, KABEAUSHÉ crée un son et un univers qui lui est propre, un projet atypique imprégné de sensibilités pop et R’n’B. Une pop futuriste d’ailleurs serait probablement la meilleure façon de décrire sa musique, tel un oiseau rare dans le paysage musical africain. À la fois concert et performance, KABEAUSHÉ est un projet hybride développé pendant des mois à Kampala avec une équipe ultra créative, qui n’est pas sans nous rappeler un certain Mykki Blanco à ses débuts. L’artiste aime bousculer les codes et entraîner le public dans une frénésie de danse hypnotique pour mieux l’embarquer dans son monde, un monde qui n’appartient qu’à lui !
La sortie du 1er album de Kabeaushé est prévue pour l’été 2022.

Programmé en partenariat avec le Nyege Nyege Festival (Ouganda). Haut-lieu de l’avant-garde des musiques électroniques, Nyege Nyege est à la fois label, incubateur et organisateur d’un des festivals les plus excitants du continent africain.

Hit La Rosa

EN PARTENARIAT AVEC LE FESTIVAL PÉRUVIEN SELVAMONOS

Hit La Rosa est un groupe péruvien de la scène indé de Lima qui mixe musiques tropicale et psychédélique à la perfection, inspirée notamment de la cumbia péruvienne. Les sons du folklore du Pérou, les musiques cubaines, caribéennes ou encore brésiliennes imprègnent leurs sons où la musique électronique et les instruments traditionnels se marient à merveille. Un son ultra contemporain qui flirte souvent avec les sonorités psychédéliques pour rendre hommage à toutes les musiques sud-américaines !
En 2021, le groupe a fait partie de l’affiche du Global Fest, le plus grand festival de musique du monde à New York. En novembre 2021, ils ont sorti leur deuxième album studio, « Ceres Entrópicos » et partent pour leur première tournée américaine de 4 semaines en Juin 2022.

Programmé en partenariat avec le Festival Selvámonos (Pérou), un événement né presque par hasard en 2009 suite à l’initiative d’un groupe d’étudiants passionnés de voyage et de musique. Le festival se déroule à Oxapampa, une ville à l’orée de la forêt amazonienne péruvienne.

 

Bohemian Betyars

EN PARTENARIAT AVEC LE FESTIVAL HONGROIS SZIGET

Bohem : personnes menant un style de vie non conventionnel, vivant avec un optimisme léger et spontané !
Betyár : bandits de grands chemins, hors-la-loi au 18 et 19e siècle ; plus tard, personnages légendaires luttant pour la justice sociale ; aujourd’hui, jeunes marginaux, suivant leur propre voie.
Formé en 2009, Bohemian Betyars se décrit comme un groupe de speed-folk freak-punk, qui s’amuse à déjouer tous les codes de la musique balkanique, en mixant du punk rock, du ska bondissant, du psychédélique, le tout épicé de musique trad hongroise et tziganes.
De la mer Baltique à l’océan Atlantique, ce groupe explosif et déjanté n’a qu’un seul mot d’ordre : embarquer le public dans leurs délires musicaux et électriser les festivaliers comme jamais ! Promis, ça va pogoter sévère !

Programmé en partenariat avec le Sziget Festival (Hongrie), fondé en 1993 à Budapest. Le festival a lieu chaque année dans le 3e arrondissement de Budapest sur l’île d’Óbuda, au bord du Danube.

 

Samifati

Entre techno mélodique, percussions ancestrales, boîtes à rythmes et synthétiseurs analogiques, le duo nantais Samifati propose un concert-vidéo sous forme d’immersion sonore et visuelle inspirée de leur périple quasi-initiatique, de l’Egypte à l’Indonésie, en passant par la Corée du Sud, le Pakistan, le Maroc, la Thaïlande, le Burkina Faso et le Bénin… Un road trip imaginé et créé à partir de sons d’ambiances, d’instruments traditionnels, de chants en langues locales associés à des images de rues, de paysages et de scènes de la vie quotidienne ; Un véritable carnet de voyage cosmopolite et ultra vivant ! Un concert immersif où le mapping tient une place prépondérante et dont le violon de Sami est le fil conducteur. C’est dansant, puissant, brut, hypnotique et mélancolique !
En route pour le voyage…