île du petit maroc - saint-nazaire
laroutedesoublies

Retour La Route des Oubliés

Exposititon
29
Juillet - Vendredi
Scène Espadon
30
Juillet - Samedi
Scène Espadon
31
Juillet - Dimanche
Scène Espadon

Une exposition entre peintures et photographies 

Cette exposition de gravures, peintures et photos évoque en filigrane les souffrances endurées par ceux qui fuient, qui cherchent un abri, un refuge, le temps de se reconstruire.
Cette exposition est dédiée à :
> Ceux qui arpentent des villes et des pays, qui franchissent des mers et des montagnes dans l’espoir de trouver un chemin à la recherche de leurs vies perdues. Ceux qui trouvèrent des forces pour fuir, pour fuir jusqu’à la captivité.
> Ceux qu’on ne voit pas, qu’on ne veut pas voir et qui nous disent, muets dans nos rues, que « le monde est très petit quand on ne sait pas où aller » et que nous pourrions, nous aussi, devenir des Oubliés.

Mais aurons-nous leur ténacité et leur courage ? L’objectif principal de l’exposition est d’amener les visiteurs à des échanges avec les artistes et entre eux, et surtout à s’interroger individuellement sur leur capacité d’humanisme et de générosité. Cependant, malgré la gravité du thème, l’exposition est et reste un projet artistique pour nous éclairer sur notre humanité, le sens dans lequel va le monde et tout ce qui peut, à tout moment, percuter nos vies, celles d’ici et d’ailleurs !

Des artistes engagés

C’est la complémentarité des travaux artistiques de Samy Abesdris (Gravures) et Thibault Vandermersch (Photos) qui les a conduit à réunir leurs œuvres pour témoigner, chacun à sa manière, leur solidarité avec ceux qui ont tout perdu et qui aimeraient tant reconstruire une nouvelle vie.

L’exposition, de par son ampleur, nécessite un lieu de grande dimension. Un lieu que les festivaliers pourront retrouver à proximité de la scène Espadon, pour y découvrir :
– Des gravures et des peintures de Samy Abesdris qui ont nécessité 3 années de création
– Des photos de Thibault Vandermersch , prises pendant plusieurs années dans la jungle de Calais
– Un hommage visuel et musical, rendu aux ONG qui portent secours aux migrants naufragés en mer
– Un hommage à la Philosophe et Journaliste Hannah Arendt qui déjà en 1943 traitait de cette question devant l’assemblée générale de la Société des Nations (ex ONU)