Développement durable

Comme la majorité des grands événements, l’empreinte écologique et le développement durable sont appréhendés en amont du Festival.

En tenant compte de multiples paramètres :

> La géographie du site

Les spécificités et contraintes relatives à l’organisation du spectacle vivant

L’accueil de 50 000 visiteurs sur 3 jours.

Empreinte écologique

Limiter l’empreinte écologique du transport des personnes et des marchandises

  • Billet TER SNCF à 5€ l’aller simple au départ de toutes les gares de la région des Pays de la Loire, co-voiturage avec OUESTGO
  • Ouverture d’un garage pour véhicules à mobilité douce (vélo, trottinette, skate)
  • Livraison technique des matériels optimisée
  • Le festival situé en centre-ville est facilement accessible par les bus. Des bus de nuit spéciaux sont mis en œuvre les trois soirs du festival
  • Plans des parkings disponibles sur le site internet, rubrique « infos pratiques »

Ressources énergétiques

Économiser les ressources énergétiques

  • Utilisation de projecteurs LED pour les scènes
  • Privilégier l’utilisation de produits et d’installations réutilisables et recyclables
  • Huile de friture des restaurants récupérées et recyclées.
  • Gobelets de boissons recyclables, lavés sur place
  • Scénographie monumentale faite à partir de composants recyclés  ou de décors de théâtre re-conditionnés

Réduction des déchets

Réduire, Trier et revaloriser les déchets

  • Tri et revalorisation des déchets sur site avec des collecteurs adaptés
  • Installation sur le site de la manifestation d’une signalétique incitant les participants à trier leurs déchets et sensibilisation à l’utilisation des dispositifs prévus pour leur collecte

Restauration durable

Privilégier une restauration durable

  • Mise en œuvre d’une politique d’achats écoresponsables
  • Limitation de bouteilles d’eau en plastique
  • Mise en place de gobelets consignés
  • Restauration à partir de produits locaux, de saison et issus de l’agriculture biologique ou du commerce équitable dans la mesure du possible.

Communication éco-responsable

Mettre en place une communication écoresponsable

  • Dématérialisation de la communication au maximum: site web, application smartphone, push news, newsletters, réseaux sociaux
  • Billetterie dématérialisée
  • Communication papier limitée, ciblée et écoresponsable : papier recyclé ou éco-labellisé, recto verso, encres végétales, etc.
  • Privilégier les produits bios et issus du commerce équitable pour le merchandising ainsi que les impressions aux encres végétales

Sensibilisation

Sensibiliser aux enjeux du développement durable

  • La communication sur la politique de développement durable mise en place par l’organisateur et l’intégration d’un volet Environnement sur son site Internet
  • L’information et la sensibilisation des salariés, des bénévoles, des entreprises sous-traitantes et du public aux enjeux du développement durable et à la démarche éco-responsable de l’événement