DINOS

RAP / HIP HOP - France

De Jay Z à Booba, le rappeur, originaire de Seine-Saint-Denis, a été biberonné par le rap des années 90. Des influences que l’on retrouve sur son deuxième album « Taciturne ». Avec ce projet, Dinos, alias Jules Jomby, confirme qu’il est bien l’une des meilleures plumes du rap actuel. Sur cet album brillant, tant par l’écriture que les compositions, le rappeur de La Courneuve peaufine sa plume instinctive pour se démarquer du lot.

Dans « On meurt bientôt », morceau qui ouvre le nouvel album, il se rappelle qu’il est « le nouveau MC Solaar », dont il se sent proche artistiquement. Dinos est ce que l’on appelle un puriste du rap. C’est dans la rue et dans les battles de Rap Contenders qu’il s’est fait repérer aux débuts des années 2010. Ses improvisations, son sens de la rime et sa technique vocale en font rapidement l’un des artistes les plus talentueux de sa génération.

Mais Dinos a décidé d’aller à contresens d’une industrie du disque qui s’accélère. Il est allé à son rythme car perfectionniste, exigeant avec lui-même. Ses fans de la première heure ont attendu le printemps 2018 pour voir la sortie du premier projet Imany. Cet album planant nous baladait entre rap, salsa et funk. Un combo qui lui a permis de remporter un succès d’estime à tel point que la sortie de Taciturne était considérée comme l’une des plus attendues de l’année dans le rap français. Il y parle d’amour, de son passé et fait son introspection avec un ton très mélancolique. Un album calibré pour l’hiver qui sent bon le rap des années 1990 mais réalisé avec les sons d’aujourd’hui  « Si je peux être une passerelle entre ces deux générations, je serai fier. »

SAMEDI 25 JUILLET |
SCÈNE ESPADON