MICHAEL KIWANUKA

Soul - Funk - Groove - Royaume-Uni

C’était peut-être l’album le plus attendu de cette fin d’année 2019, celui de l’Anglais Michael Kiwanuka, souvent comparé à Marvin Gaye ou Curtis Mayfield, qui conjugue à la perfection voix de velours, soul moderne et message revendicatif. En seulement deux albums, Michael Kiwanuka a su s’imposer ! L’auteur-compositeur-interprète londonien avait, grâce à l’aide de Danger Mouse, marqué un grand coup avec son second opus Love & Hate en 2016 dont ses titres « Cold Little Heart » et « Black Man In A White World », qui ont habillé les génériques de Big Little Lies et de The Get Down. Sauf qu’ avec son troisième opus, Kiwanuka vise encore plus haut.

Il faut tout écouter chez Michael Kiwanuka et avec du son ! Passez son 3e album en boucle pour vous rendre compte de l’incroyable claque musicale, qui est en réalité une tendre caresse. Kiwanuka vient de signer un classique rempli de mélodies stellaires et intemporelles et d’arrangements rétros qui pourrait rivaliser avec les grandes figures musicales soul des années 70. En mélangeant rock psychédélique flamboyant, blues hypnotique, soul éclatante et folk lancinante, vous obtiendrez un album résolument élégant. C’est tout simplement brillant !

Et, de fait, le chanteur et guitariste a pris son temps pour s’imposer. Il aime aussi agrémenter sa musique de messages. Le racisme et les inégalités ont nourri ses textes. L’espoir assassiné est aussi au coeur du morceau Hero, pièce-maîtresse de cet album, inspirée de la figure de Fred Hampton, militant des Black Panthers assassiné en 1969.

Il faut bien l’avouer, les coups de coeur de cette intensité sont de plus en plus rares dans une industrie qui s’évertue à envoyer de jeunes chanteurs s’écraser contre le mur des ventes. Avec Michael Kiwanuka, ce n’est même pas un sujet tant les albums de ce musicien accompli sont une réussite totale. Nous avons eu la chance d’être présent lors de son concert à Paris en novembre dernier et vous savez quoi ? C’estassurément le coup de coeur de ces Escales 2020 ! Le vinyle ne quitte plus notre platine, comme ça s’est dit !

DIMANCHE 26 JUILLET |
SCÈNE DU PORT - CRÉDIT MUTUEL
Réserver votre PASS